Informations sur l'entreprise

Nom : ROUSTEAU ESPACES MODULAIRES SASU
Sigle :
Enseigne :
Adresse : 21 boulevard de l'Industrie 49000 ECOUFLANT
Code APE : 4331Z
SIREN : 48448475300039
Activité : Fourniture et pose de cloisons amovibles

Procédure

Mandat N° : 4595
Juridiction compétente : Tribunal de Commerce d'Angers
Saisine : Déclaration de cessation des paiements
Mandat ouvert le : 26/05/2021
Procédure de :
Extension à l'encontre de :

Publicité BODACC

Jugement de procédure : 31/05/2021
Jugement de conversion : 02/03/2022
Etat des créances :
Liste des créances postérieures :

Chronologie

Date de cessation des paiements : 25/05/2021
Date de jugement d’ouverture de redressement judiciaire : 26/05/2021
Date de jugement d’ouverture ou de conversion en liquidation judiciaire : 23/02/2022

Organes de la procédure

Juge-Commissaire : Eric GONET
Administrateur judiciaire : François MERCIER
Contrôleurs :
Dirigeant : SLAAJER DEVELOPPEMENT SAS
Représentant des salariés : Frederic ALZI

Créances

Nombre de créanciers : 68
Superprivilégié : 34732,18 €
Privilégié : 89800,27 €
Chirographaire : 362276,59 €
Provisionnel : 123642,00 €
A échoir : 171270,20 €
Contesté / Renvoyé : 134936,94 €

Salariés

Nombre de salariés traités : 11

Déroulement de la procédure

Poursuite d’activité jusqu’au : 04/03/2022

Nature de la clotûre



Perspectives



Informations particulières

Le Tribunal de commerce d'Angers a ouvert un redressement judiciaire. -Maître François MERCIER a été nommé Administrateur judiciaire. -Il est recherché un repreneur et le délai de dépôt des offres a été fixé au 7 février 2022 en l'Etude de Maître François MERCIER. -Aucun repreneur ne s'étant manifesté, le Tribunal de commerce d'Angers a prononcé la liquidation judiciaire de la société par jugement en date du 23 février 2022. -Les actifs ont été vendus aux enchères. -Il existe des recouvrements en cours, et notamment des retenues de garantie. -Seuls les créanciers privilégiés peuvent espérer un règlement : les créanciers chirographaires antérieurs peuvent passer leurs créances en perte.